3 Questions à un expert

Pour camoufler les imperfections rouges, je conseille et recommande le maquillage médical à mes patients.

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_3questions_default.jpg

La couperose et l’acné se soignent efficacement aujourd’hui. Mais, après le traitement, des zones rouges et cicatrices peuvent persister. Le patient veut souvent les camoufler, comme durant le traitement. Comment faire ? Les réponses d’un dermatologue.

Je veux utiliser des produits de maquillage, que me conseillez-vous ?

Le maquillage est devenu un traitement plus qu'un simple camouflage...

Chaque peau a son maquillage, le rôle de ce dernier est de camoufler des lésions devenues gênantes pour le patient. Lui permettant de mener une vie sociale normale. Le maquillage ne doit pas être nocif pour la peau du visage, utiliser des produits sur conseil de son dermatologue, bien nettoyer sa peau avant et après, et surtout utiliser une crème isolante pour protéger la peau.

Des fois il m'est difficile de me maquiller et appliquer mon écran après.

Certains produits de maquillage sont dotés d'un écran.

Pour les peaux pathologiques, le maquillage ne doit pas faire oublier aux patients que la protection solaire est nécessaire, beaucoup de produits de camouflage, qu'ils soient fluides ou en poudre ont un indice de protection de 25 ou 30 souvent suffisant pour assurer une protection solaire satisfaisante.

Plus généralement, comment abordez-vous le maquillage médical avec vos patients ?

J’en parle systématiquement à mes patients, au détour d’un acte laser, par exemple, ou s’il existe des cicatrices d’acné.

Je rassure le patient en lui expliquant qu’il ne risque pas d’aggravation. Je lui fais tester la consistance des produits. Je lui propose une démonstration sur une zone rouge. Le patient est toujours surpris du résultat ! Je lui apprends ensuite les gestes de base du maquillage médical qui sont simples et rapides.

  • Facebook
  • Pin

Recommandé pour vous

Voir tous les articles