POUR CHANGER LA VIE DES PEAUX SENSIBLES

Les nombreux visages de la peau sensible


Année après année, la communauté des personnes ayant la peau sensible ne cesse de s’agrandir. Les articles et vidéos consacrés à ce sujet prolifèrent, et des études révèlent que ce problème touche 60 % d’entre nous. Et pourtant, bien qu’elles soient à présent majoritaires, les peaux sensibles sont souvent mal comprises. Comment cela se fait-il ?

La peau sensible, un problème souvent invisible

La peau sensible peut être difficile à diagnostiquer, même par des professionnels, et ce, pour une raison très simple : elle est définie par ce que les femmes ressentent et non par ce que le médecin voit dans son cabinet. Du point de vue des femmes, avoir une peau sensible est une réalité douloureuse au quotidien. La peau picote, démange, rougit et brûle en réaction à l’environnement, à l’alimentation et aux produits de soin quotidien. Du point de vue des dermatologues, une peau sensible peut sembler sèche ou légèrement rouge, mais son aspect est globalement normal.

Vous pensez avoir la peau sensible... mais de quel type ?

La peau sensible n’est pas un type unique, il existe tout un éventail de sensibilités. Pour faire la paix avec votre peau et adopter un rituel adapté à votre diagnostic, la première chose à faire est de déterminer votre type de peau sensible.

L’outil interactif le diagnostic est un moyen facile et rapide de déterminer le degré de sensibilité de votre peau. N’attendez plus, parlez-en à votre pharmacien.

le diagnostic utilise une série de questions simples pour associer la sensibilité de votre peau à l’un des degrés suivants :

Sensible : réagit occasionnellement aux produits ou aux changements environnementaux.

Sujette aux rougeurs : rosit et rougit en réaction à certains aliments, à l’alcool ou aux changements de température.

Réactive : réagit fréquemment aux produits comme aux facteurs environnementaux.

Atopique : souffre de maladies comme l’eczéma ou la dermatite de contact.

Allergique : réagit aux allergènes spécifiques dans les produits de soin quotidien et dans l’environnement.

Quel que soit votre degré de sensibilité, le diagnostic identifie les produits de soin quotidien les mieux adaptés pour gérer les besoins spécifiques de votre peau.

La réalité dermatologique des peaux sensibles

1 Qu’est-ce qui peut déclencher les réactions des peaux sensibles ?

Les facteurs aggravants les plus fréquents se classent généralement en trois catégories, comme le montrent de grandes études menées par La Roche-Posay sur un panel de plus de 6 000 consommatrices réparties dans 8 pays.

Facteurs environnementaux (59,8 %)* : les changements de température ou de taux d’humidité peuvent entraîner un inconfort intense, tout comme l’exposition au soleil, la pollution et même l’exposition aux pollens.

Produits de soin du visage (55,1 %)* : certains produits contiennent des irritants potentiels, comme des parfums ou des colorants. Le nickel est un allergène que l’on retrouve souvent dans de nombreux produits cosmétiques.

La troisième catégorie est celle des facteurs internes : le stress psychologique (34,7 %)* et les choix de vie comme le tabagisme, les aliments épicés ou l’alcool peuvent provoquer rougeurs et inconfort chez les peaux sensibles.

*Étude observationnelle menée sur 3 800 patientes réparties dans 8 pays.

2 Quelles sont les causes de la peau sensible ?

La cause profonde de la sensibilité de votre peau est le système de défense qui ne fonctionne plus correctement. La peau en bonne santé possède une barrière protectrice appelée film hydrolipidique. Ce dernier agit comme un bouclier pour empêcher les bactéries et les irritants d’atteindre les couches plus profondes de la peau. Ce bouclier de défense retient aussi l’hydratation et joue un rôle crucial dans la préservation de la fermeté, de l’élasticité et surtout du confort de la peau !

Chez les peaux sensibles, cette barrière est affaiblie, laissant la peau vulnérable face aux mauvais ingrédients et aux changements de température et de taux d’humidité. Surexposée aux bactéries, aux irritants et aux changements environnementaux, la peau se sent en danger et envoie des signaux d’alarme, ce qui entraîne des rougeurs, des sensations de brûlure et des picotements. Pourquoi la peau réagit-elle si fortement ? La peau est dotée d'un réseau nerveux incroyable, avec une douzaine de terminaisons par centimètre carré. Chez les peaux sensibles, ces terminaisons nerveuses sont hypersensibles et envoient nettement plus de signaux de danger au cerveau que les nerfs des peaux normales. En somme, ces terminaisons nerveuses interprètent des stimuli normaux comme étant dangereux, d’où une sensation d’inconfort à la moindre provocation.

3 Comment réduire la sensibilité de la peau ?

Avant tout, ne perdez pas espoir, il est possible de réduire la sensibilité de la peau. Toutes les peaux sensibles ne sont pas égales, c’est pourquoi vos soins quotidiens doivent se baser sur votre diagnostic le diagnostic. On peut tout de même retenir un certain nombre de conseils généraux :

  • • Éliminez les facteurs aggravants. Tenez un journal des facteurs qui provoquent des symptômes : aliments, alcool, climatisation... Et essayez de les éviter dans la mesure du possible.
  • • N’éliminez pas la barrière protectrice de la peau avec des produits agressifs comme le savon alcalin. Les meilleurs nettoyants pour peaux sensibles sont les laits doux et les eaux micellaires appliqués avec un coton.
  • • Régénérez les lipides de surface de la peau pour en rétablir le film hydrolipidique en utilisant un soin hydratant haute tolérance pour les peaux sensibles.